Adrien Milliand a pris en main la cuisine du Limon neuf mois après le départ du chef colombien Juan Arbelaez. Vous savez, ce jeune chef talentueux et qui forme un des couples  » glamour  » dont la presse people raffole avec une miss France (Laury Thilleman, élue en 2011) ?
Au départ du chef colombien, on lui a laissé le choix : Adrien Milliand n’a pas souhaité continuer sur cette lancée de cuisine aux agrumes – limon signifie citron en espagnol. Il a voulu faire sa cuisine. Une cuisine simple, selon ses propres termes, apprises lors de ses expériences assez nombreuses malgré son âge plutôt jeune, 25 ans.

 

Adrien Milliand a relevé le défi de prendre la succession d’un chef-star. Crédit Photo : Le Limon.

 

« C’est vraiment un travail d’équipe. La carte change tous les mois après de gros brainstormings avec l’équipe. J’ai exercé dans beaucoup de restaurants avec des spécialités, mexicaines, asiatiques, italiennes, j’ai travaillé deux mois en Italie. C’est donc plutôt une cuisine du monde que nous proposons. »

Point important : le travail des produits frais. Il a aussi rejoint la brigade avant que le chef star colombien ne tire sa révérence et affirme avoir beaucoup appris.

Après une période de mise en bouche un peu trop sophistiquée durant quelques semaines, le chef a simplifié la carte, faisant parfois fi de la saisonnalité mais étant véritablement à l’écoute de ses convives. Car si le restaurant a gardé le nom de Limon, la clientèle a été complètement renouvelée après le départ de son prédécesseur. Rien de plus logique finalement car les deux approches sont très différentes : on est moins dans le concept que dans le produit.

Avec une formule à 25 euros le midi, l’addition est plutôt peu onéreuse pour ce quartier de la place de l’Etoile et des Champs Elysées. Et nous, nous dirons que le chef a une personnalité assez bien affirmée. Dans l’assiette et en dehors.

Vous allez découvrir en images un menu à 55 euros hors boissons. Servi y compris le soir. Notre conseil ? Tentez un cocktail avant le repas. Ils sont originaux et valent vraiment le détour.

 

Limon

14 rue de Marignan, 75008 Paris.

* : cheap signifie bon marché en anglais. La connotation est aussi celle d’un manque de qualité car pas cher.

NB : la netteté des photos n’est pas aussi tranchante que d’habitude. Il faut dire que l’expression  » lumières tamisées  » prend tout son sens dans ce restaurant. Et c’est plutôt sympathique à vrai dire. Cependant, toutes nos excuses.

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Les fêtes dans les boissons. Chapitre 3 : les thés de Noël :...

Ils reviennent chaque année dès le mois de novembre. Le thé mange doucement les parts de marché de son confrère le café en France...
lifestyle gourmand healthy vin boissons fêtes jurançon sud ouest

Les fêtes dans les boissons. Chapitre 2 : le Jurançon : un vin...

Continuons notre exploration de ce qui se boit en cette période de fêtes. Après les effervescents Crémants d'Alsace, tournons-nous vers un vin* tranquille : le...
renouveau du Lille gourmand grand place Tasty Life Magazine lifestyle gourmand

Le renouveau du Lille gourmand

Il se passe des choses au nord de Paris. Depuis quelques années, Lille peut faire à nouveau rêver. Parce que la capitale nordiste n'a...
lifestyle gourmand healthy boissons alcool spiritueux innovations fêtes eau-de-vie liqueurs

Les fêtes dans les boissons. Chapitre 4 : les nouveaux goûts des...

Abordons le dernier chapitre de notre série sur les boissons de fêtes. Après l'effervescent Crémant, le Jurançon sec et/ou moelleux, les thés de Noël,...
- Advertisement - pub

L’Alsace : pays de Cocagne… et des spas, petit carnet de...

Une fois sortie du TGV, je me suis précipitée... dans un autre train. Heureusement qu'il y a une consigne à la gare de Strasbourg...

Rendez-vous sur Hellocoton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, enregistrez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici s'il vous plaît