Ils reviennent chaque année dès le mois de novembre. Le thé mange doucement les parts de marché de son confrère le café en France (dans le monde, c’est bien autre chose, il est la deuxième boisson la plus consommée après l’eau). Réputé plus sain que son compère corsé, le breuvage se décline en plusieurs couleurs : noir, vert, blanc, parfois rouge (même si le thé rouge n’est pas issu des théiers mais des rooïbos, sans théine donc dépourvus de l’élément excitant équivalent voire supérieur à la caféine). Nous nous sommes penchés sur cette tendance, en particulier celle qui fait que chaque année, la gamme des thés dits de Noël s’enrichit sans cesse.

Le thé vient d’Asie, il a été découvert il y a des millénaires. Son apparition en Inde puis en Europe est beaucoup plus récente. Quoi qu’il en soit, la légende dit qu’un dieu de la mythologie chinoise l’a découvert. Faisant une sieste, il avait demandé aux hommes de faire bouillir de l’eau. Des feuilles d’un théier sauvage sont tombées dans cette eau et il a apprécié le goût particulier de cette boisson jusqu’alors inconnue. La légende indique aussi qu’ayant un ventre transparent, il pouvait constater l’effet de ce qu’il absorbait, bénéfique ou pas. Le thé n’ayant montré que des conséquences positives, il adopta le breuvage. Une autre légende issue du culte bouddhiste indique que le thé aide à la méditation. Nous devons sa culture aux Chinois.

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

 

Le thé, de fait, doit être traité comme un vrai produit gastronomique, à l’instar du vin. Il possède des appellations, ses crus, ses millésimes. Deux espèces se distinguent parmi les quatre ou cinq sortes que des botanistes ont pu observer. Le sinensis var. sinensis est cultivé en Chine, au Japon et en Inde du Nord, à Darjeeling. Il a des petites feuilles. Celui qui a des grandes feuilles, c’est le sinensis var. assamica, qu’on trouve dans la région chinoise du Yunnan, en Inde, au Sri Lanka (anciennement appelé Ceylan), en Afrique et en Amérique du Sud. Au niveau du goût, le sinensis est plus subtil que l’assamica. Il est aussi plus fragile et pousse mieux en altitude.

L’assamica peut résister aux fortes chaleurs humides de la plaine. Il existe aussi des sortes de cépages pour le thé, que l’on a renommé des cultivars. Ils sont constitués de toutes les variétés cultivées. Vous pouvez retrouver toutes ces informations et bien d’autres sur le thé dans un ouvrage de référence signé Lydia Gauthier, 1001 secrets sur le thé. Il a été publié en 2012 chez Prat éditions, en partenariat avec les Cafés Richard, marque destinée aux professionnels du secteur cafés-hôtels-restaurants et qui fait appel à l’expertise de l’auteure sur ses gammes de thé.

Le Thé de Noël

Chaque année, les diverses marques de thé rivalisent d’ingéniosité pour créer des mélanges de thés d’abord noirs, puis verts, rouges et blancs pour les fêtes. Chacune a sa recette, mais le point commun, c’est l’envie de gourmandise. Une gourmandise qui va s’accorder au mieux avec les spécialités de Noël, petits gâteaux ou autres pâtisseries traditionnelles, souvent truffées d’épices et de fruits confits. Et justement, ces saveurs se retrouvent dans des thés richement dotés avec des morceaux de fruits et une forte présence d’épices, cannelle en tête. Après tout, il existe aussi des bières de Noël elles aussi corsées par des parfums analogues. Nous avons pu déguster certains thés noirs, les plus traditionnels du temps de Noël, de marques qui ont accepté de jouer le jeu de la dégustation.

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le thé de Noël des Jardins de Gaïa sec. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

« En attendant Noël » de Jardins de Gaïa

Fabriqué en Alsace, le thé bio et équitable Jardins de Gaïa a joué la carte des fruits pour son thé de Noël, baptisé « En attendant Noël », ce qui n’empêche pas de le déguster tout l’hiver. L’entreprise est adhérente du WFTO – World fair trade organization, l’organisation mondiale du commerce équitable – et tous les ingrédients de la recette sont certifiés bio. On y trouve des écorces d’orange, des morceaux de pommes, de l’hibiscus, des airelles, du cynorhodon (le fruit de l’églantier, appelé également moins élégamment gratte-cul), des amandes et 7% d’épices (cannelle, gingembre, griofle, poivre noir et cardamome).

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le même, une fois infusé. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

Au nez comme au goût, ce sont les fruits qui tiennent le haut du pavé dans ce breuvage, avec notamment une présence marquée de l’hibiscus et des agrumes, pour un jus plutôt acidulé qui sera parfait en complément des traditionnels Bredele, les petits gâteaux de Noël typiquement alsaciens, ou d’un berawecke, sorte de pain aux fruits confits servi dans la région au moment des fêtes. Une tranche de panettone italien sera également un accompagnement remarquable.
Les thés Jardins de Gaïa sont disponibles essentiellement en épiceries bio et par correspondance sur le site internet de la marque.

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le thé de Noël de Palais des Thés sec. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

« Thé des délices » de Palais des Thés

Chaque marque conserve un thé noir traditionnel de Noël mais aussi des variantes. C’est le cas pour chacun des thés que nous avons pu déguster et ce Thé des délices créé par Palais des Thés n’échappe pas à la règle. Ultra gourmand, ce breuvage-là lorgne sur des saveurs cacaotées dans sa composition. La présence de caroube, de chocolat (sucre, pâte de cacao, cacao en poudre) et de coques de fèves de cacao en témoignent. Du côté des fruits, la très hivernale mandarine confite et les écorces d’agrumes complètent l’ensemble.

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le même, une fois infusé. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

Au nez, l’impression est terriblement chocolatée et capiteuse, affinée par les écorces d’agrumes. Au goût, c’est bel et bien le thé en lui-même qui domine. Le chocolat se fait nettement plus discret, avec un bel équilibre très subtil avec la mandarine qui apparaît en fin de bouche. C’est un thé d’une grande douceur, qu’on a envie de déguster lové dans un fauteuil au coin du feu. Comme pour beaucoup de thés de Noël, la saveur est bien moins astringente que pour un thé classique. Il se déguste parfaitement sans sucre, mais peut être accompagné d’un carré ou d’un bonbon de chocolat noir qui créera une belle harmonie. N’excluons pas les petits sablés ou une brioche au sucre qui pourront être parfaitement complétés par cette saveur très savamment dosée.

Les thés Palais des thés sont disponibles dans les magasins et corners dédiés de la marque, ainsi que sur leur site internet.

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le thé de Noël de Mariage Frères sec. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

« Esprit de Noël » de Mariage Frères

On ne présente plus Mariages Frères, l’une des marques les plus anciennes et prestigieuses de thés de l’Hexagone. Parmi la collection pléthorique proposée pour Noël par la marque, nous avons pu goûter le thé Esprit de Noël, qui fait partie d’une gamme de cinq saveurs différentes. Il a été créé il y a plus de 30 ans et réussit l’exploit de creuser la tendance vintage ! Lui a revêtu un habit de lumière : même les feuilles sont brillantes, à sec. C’est probablement le sucre qui lui confère cet aspect car oui, il en contient, ainsi que la plupart des ingrédients traditionnels, vintage oblige : de la pomme, de la cannelle, des amandes et de la vanille. Notez certains éléments taillés en forme d’étoiles, du grand art !

 

lifestyle gourmand healthy thés innovations boissons fêtes

Le même, une fois infusé. Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

Ce thé-là pourrait presque servir de parfum, tellement son odeur est épicée et sophistiquée, malgré la relative simplicité de sa composition. On ne sent quasiment pas les fruits au nez, mais vraiment une combinaison de saveurs qui en créent littéralement une autre, propre au mélange lui-même. Au goût, la patte de ce thé-là, ce sont ces épices qui se fondent parfaitement avec les fruits pour un goût qui évoque la fête de Noël à lui seul. Raffiné et élégant, il déploie sa puissance petit à petit. D’abord le thé noir, puis les épices – dont on pourrait presque dire qu’elles sont relevées comme un piment -, puis les fruits vous sautent aux papilles. Il est bel et bien le plus traditionnel des trois et se mariera parfaitement avec une gourmandise sucrée, mais pas forcément fruitée dont il colorera le goût.
Les thés Mariage Frères sont disponibles en épicerie fine et par correspondance, sur le site internet de la marque.

NB : Chaque thé a une température optimale d’eau (de préférence minérale) indiquée sur l’emballage, ainsi que le temps d’infusion, qui varie ici de trois à six minutes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, enregistrez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici s'il vous plaît