Et nous l’avons cuisiné, en version sucrée. Parce que le gâteau de semoule de Maman, c’est juste totalement sacré et institutionnel. Alors quand on m’a demandé d’essayer ce couscous maïs-riz de chez Markal (en magasin bio), j’ai tenté de retrouver les saveurs de mon enfance.

Mais d’abord, parlons du produit. D’abord, sa couleur : il est orange ! J’avoue, j’ai eu un peu peur. Mais à la cuisson, aussi rapide que celle du couscous de blé dur (5 minutes), la couleur redevient similaire à celle du couscous conventionnel. Ouf.

 

lifestyle gourmand healthy no gluten couscous

On l’a dit. Orange. Mais à la cuisson, ça change ! Crédit photo : Markal.

 

Côté texture, en cuisson basique, la même que pour un couscous – on laisse gonfler un volume de produit dans un volume égal d’eau bouillante pendant cinq minutes – , c’est beaucoup plus fin et léger.

Quant au goût, ma foi, il ne change pas vraiment de celui du couscous conventionnel. Il sera parfait pour vos plats exotiques ou pour vos salades estivales. On nous promet un bon goût de maïs, ce n’est pas flagrant mais c’est plutôt une bonne nouvelle : ça prouve qu’il n’est pas bourré d’arômes et qu’il mettra bien en valeur ce qui l’accompagnera !

En revanche, si les deux céréales utilisées, le maïs (70%) et le riz (30%) selon l’étiquette, sont issues de l’agriculture biologique et naturellement sans gluten, attention pour ceux dont les intolérances ou allergies sont fortes. On recense les « traces possibles » de gluten, amandes, noisettes, noix de cajou, sésame et soja. Tout de même. Mais à titre personnel, traitée actuellement pour une candidose, je n’a pas ressenti de désagrément particulier.

Maintenant, place à la recette, toujours perfectible comme toute recette, mais qui a le mérite de tenir la route face à mes souvenirs de petite fille : le gâteau de semoule végétarien et sans gluten. Pourquoi végétarien ? Parce que je peux manger ni produit laitier, ni oeuf. Il se retrouve donc, de fait, végétarien.

 

lifestyle gourmand healthy no gluten couscous

Façon boules de glace, la couleur s’y prêtait et le gâteau était assez ferme.
Alors pourquoi pas ? Crédit photo : Tastylife Magazine.

 

  • 500 ml de lait de coco
  • ¼ de litre de jus de cuisson de pois chiches
  • ¼ de litre d’eau
  • ½ gousse de vanille
  • Des raisins préalablement macérés dans du rhum brun (au moins une nuit)
  • 300g de semoule de riz-maïs
  • 100g de sucre roux
  • 50g de margarine 100% végétale
  • 50ml de jus de citron

Porter à ébullition et laisser bouillir quelques minutes le lait de coco avec la ½ gousse de vanille dont l’intérieur aura soigneusement été gratté. Arrêter le feu puis laisser infuser une nuit à température ambiante.

Ajouter l’eau au lait de coco et porter à nouveau à ébullition. Laisser bouillir doucement quelques minutes, bien mélanger.
Retirer la gousse de vanille puis verser la préparation dans un saladier avec la semoule. Bien mélanger.

Sans cesser de mélanger, ajouter les raisins, en plus ou moins grande quantité selon le goût.

Ajouter le sucre, puis la margarine et le jus de citron sans cesser de mélanger.

Une fois que la semoule est un peu refroidie, incorporer délicatement le jus de pois chiches fouetté façon blancs en neige. Goûter pour ajuster le sucre ou le citron, le cas échéant.
Placer dans un moule ou un plat. Laisser refroidir complètement puis mettre au réfrigérateur au moins 2 heures avant de servir.

Sur la photo, il y a un petit caramel. De l’eau, du sucre dans une casserole avec un départ à froid. Et on mélange, on mélange. Ce caramel-là, je l’ai voulu très peu  » mouillé « . Il s’est donc solidifié au contact des deux boules de gâteau. Question texture, avec ce craquant et le gâteau fondant, c’était parfait. Dernière chose : il était bien meilleur après une nuit complète au réfrigérateur. Ce qui est plutôt bien quand on veut préparer des choses à l’avance…

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, enregistrez votre commentaire
Ecrivez votre nom ici s'il vous plaît